Partagez | 
 

 Cartouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Sreän
Admin
avatar

essai : trttttt

Messages : 360
Date d'inscription : 28/02/2009
Localisation : Sur terre

Feuille de personnage
Puissance:
65/200  (65/200)
test:
Influence sociale:
41/100  (41/100)

MessageSujet: Cartouche   Ven 20 Nov - 13:32

Cartouche
[Algasia]

Race : Humain

Age : 25 ans

Description Physique :

De loin comme de près, Cartouche ressemble à n'importe quel humain de son âge, à condition que cet humain ne soit ni dragonnier ni de sang mêlé. Certains le qualifieraient de beau gosse, d'autres de vieux jeu ou de dépravé mais comme on dit, à chacun ses goûts et peut-être que les votre seront différents. A vous de juger !

Commençons tout d'abord par la seule chose à laquelle il prête de l'attention quelles que soient les circonstances : ses cheveux. Ces derniers sont d'un châtain foncé, parsemés par ci par la là de quelques intrus de couleurs blanche. Allez savoir pourquoi Cartouche a de drôles lubies concernant la capillarité de son crâne mais une chose est sûre, il y met du cœur, le bougre, et ce n'est pas pour les dompter. On en viendrait même à se demander à quoi ressemblerait le résultat si sa touffe venait à dépasser ses épaules...
Mais passons, Cartouche ne se résume pas à ses seuls cheveux. Il a aussi un visage un brin anguleux, coloré par une vie constamment passée au grand air, parfois sous des latitudes fort ensoleillées. En son milieu, un nez qui avait visiblement connu quelques revers de fortunes et qui, malgré des soins magiques, conservait une forme un peu trop bizarre pour n'avoir jamais été cassé. Au dessus, un paire d'yeux verts surmontés de sourcils qui passent leur temps à se hausser et à se rabaisser.

Le tout trône fièrement au dessus d'un corps dont on se demande inutilement s'il est capable de réaliser des exploits coté force. Pourquoi inutilement ? Parce que même s'il arrive à Cartouche de ne pas faire dans la dentelle, il privilégie avant tout la mobilité, l'adresse, l'endurance et la technique avant la force brute. A bien y regarder, un spécialiste de la chose se rendrait compte tout de suite que Cartouche est parfaitement ambidextre et qu'il a plus tendance à manier des armes légères.
En l'occurrence, il s'agit d'un long cimeterre dont la lame est d'un noir de jais et la garde d'un alliage argenté rehaussé par l'éclat de gemmes émeraudes. La rumeur affirme que dans cette lame est emprisonnée l'essence même de la nuit, chose que Cartouche ne démentira jamais puisque il est lui-même à l'origine de cette rumeur. Toujours est-il que ceux qui y croient et qui le reconnaissent ne peuvent s'empêcher de loucher vers le fourreau de cuir travaillé qui bat contre le hanche droite de Cartouche. A l'opposé, et parce que l'équivalent magique de la chose était bien trop onéreux, se trouve, bien rangé dans son étui, un antique revolver à six coups qui sert plus pour intimider qu'à autre chose, aussi dangereux cela soit-il.

Hormis les bottes que Cartouche porte à longueur de temps, le reste de son habillement est aussi variable que le temps qu'il fait. Tout au plus peut-on dire qu'il porte le plus souvent un ensemble pantalon/chemise avec un manteau quand le besoin s'en fait sentir...


Description Mentale :

C'est qu'il est fourbe le petit Cartouche ! Toujours à faire des coups si vicieux qu'à la fin, plus personne ne sait vraiment qui a fait le coup en question. En plus de cela, le sens du mot moral - tel que la plupart des gens le définit - lui échappe complètement. Seule ne compte que sa petite personne, ses possessions et ses très rares amis, ce qui en fait quelqu'un de tout à fait mentalement adapté pour les milieux parfois glauques du mercenariat. Conséquence de tout cela ? Cartouche peut changer de camp aussi facilement que de chemise, une fois son contrat terminé, bien entendu. En effet, notre charmant mercenaire, aussi surprenant que ce soit, possède quand même un semblant de conscience qui le pousse à suivre un certain code d'honneur. A moins que ce ne soit tout simplement la logique qui guide sa conduite. Rompre des contrats en cours n'a jamais été bon pour la réputation.
Or, sa réputation dans les milieux intéressant, Cartouche y tient énormément. D'une part parce que cela flatte son égo, mais aussi parce que cela augmente ses chances de se voir confier un contrat plus juteux mais aussi plus risqué.
Inutile de se voiler la face sur ce dernier point, Cartouche adore jouer avec le feu - mais pas de se brûler, le masochisme n'entrant pas dans ses traits de caractères - et ne laisse personne lui faire entendre la raison. Pourtant, il est loin d'être totalement inconscient, même s'il a l'effronterie et la provocation facile...

Dans cette nuée de défauts, il y a pourtant encore de l'espoir. Car sous cet aspect insouciant et tête brûlée se cache un amour du travail bien fait allié à un sérieux exemplaire dès lors que les choses deviennent sérieuses justement...

Histoire :

Comme pour bon nombre de gens, l'enfance de Cartouche a été d'une banalité presque affligeante. Né de parents non magiciens qui s'en contentaient fort bien, il a grandi à Teirm, au milieu des marchés coloré. Un véritable petit caïd, comme beaucoup à cet âge, à ceci près qu'il s'arrangeait toujours pour faire accuser les autres à sa place et ça ne s'est pas du tout arrangé avec l'âge.

A treize ans, il entra dans une académie pour apprendre le maniement des armes, histoire de faire classe et de pouvoir se défendre au cas où. Allez savoir pourquoi, les armes blanches faisaient partie des seuls choses qui ne seraient jamais passées de mode. Certes, les plus récentes possédaient une touche de magie, devenue banale tellement elle était répandue. Cette époque se révéla la moins agréable pour lui, tant ce que l'on exigeait de lui semblait au dessus de ses forces. Tous les soirs, il sombrait dans un sommeil profond sitôt allongé et se réveillait le petit matin courbaturé de partout. Après tout, ses parents avaient mis un somme considérable d'argent sur le tapis pour que l'éducation de leur rejeton soit conforme à ce que voulait la tradition de ceux qui se targuaient d'avoir une fraction, même infime de sang royal dans leurs veines - et peu importait qui avait été le roi en question ou le royaume perdu qu'il avait dirigé il y a de cela des temps immémoriaux.
Cartouche ne goûtait que fort peu cette tradition ridicule et ses nombreuses tentatives de fugue s'étaient toutes soldées par un échec cuisant. Pourtant, jamais il ne renonça à se faire la belle, ce qui ne fit qu'envenimer les choses, de son point de vue en tout cas. En effet, les professeurs s'étaient mis dans la tête que s'il restait à ce jeune homme suffisamment d'énergie pour faire ça, alors il devait en dépensait davantage pendant les séances pratiques...

Quatre ans plus tard, il avait réussi à se faire expulser de cette académie, avec dans son sac un certain talent à l'épée. Comme il refusait strictement de revenir dans le giron familial et qu'il n'avait presque pas un sou, il décida de mettre ses talents tout nouvellement acquis à l'œuvre pour gagner sa vie. Dans un premier temps, il accumula les petits jobs pour convoyer des marchandises coûteuses par exemple mais très vite, cela lui paru une tâche des plus ennuyantes. Alors il proposa ses services en tant que garde du corps. Là, les choses devinrent un peu plus intéressantes. Quand exactement il fit quelque chose de remarquable, il ne le sut jamais mais toujours est-il qu'un beau jour, alors qu'il allait sur ses dix-neuf ans, Cartouche reçut une offre fort juteuse en échange de ses services. Apparemment, il s'agissait de récupérer un quelconque artefact perdu au cœur des ruines d'un palais d'hiver. Cartouche sauta sur l'occasion, ce qui lui valu par la suite de vivre certaines expériences fort désagréables. Il se fit doubler en beauté et on le laissa pour mort dans une crypte souterraine avec pour seule compagnie des squelettes grimaçants et des rats un peu trop gros à son goût.
Néanmoins, Cartouche était le genre de gars qui ne se laissait pas aussi facilement tuer et à force de persévérance, il parvint à sortir de ce piège infernal avec pour seul souvenir un cimeterre noir volé dans une tombe et qui s'était avéré fort utile pour décourager les rats trop gourmands. Le bon sens lui commanda de se cacher pour soigner ses blessures et c'est ce qu'il fit...

A vingt deux ans, il était réapparu au grand jour, sous le nom de Cartouche et sous un visage qu'il avait pris soin de rendre aussi méconnaissable que cela se pouvait. Il avait rasé le bouc et la moustache de sa jeunesse, coupé la tresse dont il était si fier et ajouté contre son gré quelques cicatrices à sa collection. Ses habits élégants avaient aussi disparu au profit de tenues plus passe partout et fonctionnelles. Après tout, il lui fallait bien vivre et malgré ses déconfitures, il avait pris goût à ce petit intermède grassement payé...

Ainsi débuta la véritable vie de Cartouche, mercenaire reconnu pour son habileté et son manque flagrant de sens moral. Puisque la vie était une véritable jungle, il fallait bien survivre. D'une manière ou d'une autre...



_________________
"Alors on fait quoi ?
- Pour les Daleks, on vise l'oeil. Pour les santoriens, la nuque. Pour les Vashta neradas, on court..."

DC : Starshade
Revenir en haut Aller en bas
http://algasia.forumactif.com
 

Cartouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Refusé] Demande de partenariat avec Cartouche RPG
» [UploadHero] Cartouche [DVDRiP]
» Transfert de Pokemon /de cartouche Fr a EN/ sur la même DS
» Décompte n°7
» Apparition Grâce aux Cartouches GBA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Algasia :: Espace non identifié :: Trou noir :: Humains-